INFLUENZA AVIAIRE

Face à la progression du nombre de foyers d’influenza aviaire hautement pathogène en France et en Europe, le niveau de risque épizootique vis-à-vis de l’influenza aviaire vient d’être relevé de « modéré » à « élevé » . Ainsi, des mesures de prévention précédemment rendues obligatoires dans les seules communes situées dans des zones dites à risque particulier (ZRP), sont généralisées à l’ensemble du territoire.

Les mesures qui s’appliquent sont notamment :
·        la mise à l’abri des volailles ;
·        l’interdiction de rassemblement d’oiseaux (pour des concours par exemple) ;
·        l’obligation de bâcher les camions transportant des palmipèdes de plus de 3 jours ;
·        les autorisations limitées des transports et d’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et de l’utilisation d’appelants ;
·        l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs ;
·        la vaccination obligatoire dans les parcs zoologiques pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

Ces mesures sont accompagnées d’une surveillance clinique quotidienne dans tous les élevages (commerciaux et non commerciaux) et d’une application stricte des mesures de biosécurité. Des autocontrôles par les professionnels en élevage sont également à promouvoir.

L’ensemble des acteurs concernés, les professionnels, les transporteurs et les détenteurs particuliers de basses-cours, à appliquer strictement les mesures de protection contre l’influenza aviaire. La mise en œuvre de ces mesures est une condition indispensable pour limiter la propagation du virus et éviter au maximum qu’il n’atteigne les filières avicoles professionnelles.

Pour information, l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande de volailles, œufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire.

Par ailleurs, l’obligation de la déclaration des détenteurs d’oiseaux et volailles : soit pour les professionnels auprès de la DDPP de la Haute-Savoie, soit pour les particuliers auprès des mairies ou sur internet via la procédure suivante: http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/